Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 septembre 2014 5 19 /09 /septembre /2014 23:00

CD Stop Acouphènes2 Philippe Barraqué CoverHD

La thérapie sonore est efficace contre les acouphènes et l’hyperacousie. On connait particulièrement les effets masquants des bruits blanc et rose. Mais il en existe quelques autres qui ciblent des pathologies auditives particulières comme les hallucinations auditives et les crises d’acouphènes aiguës. Découvrons les indications thérapeutiques des bruits brown, bleu, violet, gris.

 

Bruit « brown » et hyperacousie

Le bruit brown est remarquable car il vous donne la force nécessaire pour ne plus vous laisser entamer par le moindre bruit agressif et installe chez vous une "bulle" de tranquillité. C'est un bruit thérapeutique qui est recommandé quand vous souffrez particulièrement d'hyperacousie avec des phénomènes de distorsion ou de compression des sons entendus. Il est utile quand vous avez une déperdition auditive dans les fréquences graves, des acouphènes pulsatiles liés à des troubles vasculaires ou une perception de "bruit de moteur" continu dans les oreilles.

 

Bruit bleu et pollutions sonores

La puissance neutre du bruit bleu crée un effet de trame qui piège tout bruit extérieur générateur de stress (voisinage, bruits urbains et technologiques, infrasons...). Capable de réduire considérablement un son parasite, c'est le même bruit bleu qui est produit par les cellules de la rétine. Il vous protège des fréquences perturbatrices qui vous agressent au quotidien.

 

Bruit violet et acouphènes insupportables

Le bruit violet est un dérivé du bruit blanc qui a la particularité d’augmenter plus rapidement en intensité à chaque changement de fréquence : 6 dB par octave contre 3 dB pour le bruit blanc. Il est réservé aux crises acouphéniques aigües qui peuvent conduire à des tentatives de suicide, tellement elles sont insupportables à vivre et difficiles à gérer. Une émotion forte, une contrariété, un environnement sonore agressif et les acouphènes montent en volume jusqu’à dépasser le seuil du tolérable.

 

Bruit gris et hallucinations auditives

Des études cliniques menées en neuro-imagerie médicale nous révèlent que les patients entendant des voix ont une augmentation du flux sanguin au niveau du centre de production du langage (aire de Broca) et une réaction modifiée au langage extérieur du cortex temporal droit. Toute la thérapie tient donc dans un processus de stimulation sensorielle suffisamment actif pour neutraliser ces signaux parasites. L’écoute de bruit gris – une variante du bruit rose avec une intensité constante – vous aide à maintenir une attention soutenue sur ce bruit plutôt que sur vos hallucinations auditives.

 

Philippe Barraqué

musicothérapeute, docteur en musicologie

 

  • Retrouvez les nouveaux bruits thérapeutiques anti-acouphènes dans le CD Stop Acouphènes tome2 et le livre+CD Dites stop à vos acouphènes : www.stop-acouphenes.fr

Le blog des acouphéniens - Philippe Barraqué - Tous droits réservés 

 

Partager cet article
Repost0
Published by Philippe Barraqué stop-acouphenes

Présentation

  • : Le blog des acouphéniens
  • : Acouphènes, hyperacousie, surdité précoce, pollutions technologiques et sonores, vous êtes de plus en plus nombreux à souffrir de bruits auditifs. Ce blog des acouphéniens est fait pour vous.
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Pages

Liens