Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 juillet 2019 1 22 /07 /juillet /2019 14:52

'Bruits auditifs particulièrement gênants pour la personne qui en souffre, les acouphènes peuvent faire suite à un traumatisme sonore ou à un choc psychologique. Lorsqu’ils sont installés, c’est souvent le cumul de plusieurs thérapies qui permet de les atténuer. Le point sur les solutions avec le Dr. Philippe Barraqué.' 

Lisez l'article complet de Pauline Capmas-Delarue, journaliste santé (Medisite)

Toutes les thérapies efficaces pour éliminer les acouphènes | Philippe Barraqué
Dites stop à vos acouphènes Philippe Barraqué Guy Trédaniel éditeur

 

- C.2019 | Le blog des acouphéniens | Tous droits réservés | www.stop-acouphenes.fr

Partager cet article

Repost0
5 mai 2019 7 05 /05 /mai /2019 23:55

Huit ans d'un succès inégalé pour la méthode Stop Acouphènes qui a été plébiscitée par des médias comme Auditions-info et Top Santé. Plus de 300.000 exemplaires vendus pour cette technique exclusive de thérapie sonore fréquentielle (TSF) dont s'inspirent beaucoup de nouveaux produits et d'applications aujourd'hui.

La méthode Stop Acouphènes reste la référence conseillée par des médecins ORL et des audioprothésistes. Un investissement sûr pour retrouver votre santé auditive, finalement beaucoup plus économique qu'une application avec un abonnement mensuel ou un mauvais téléchargement de "bruit blanc" sur le web. Une thérapie sonore avec une qualité sonore HD, non compressé, rien de mieux que le format wav. plutôt que mp3 pour vos oreilles.

Traumatisme sonore, bourdonnements, sifflements, allergies aux sons, n'attendez pas qu'il soit trop tard pour retrouver une audition confortable et une qualité de vie retrouvée.

C.2019 Blog des acouphéniens | Tous droits réservés

Partager cet article

Repost0
15 avril 2019 1 15 /04 /avril /2019 00:22

La nouvelle édition revue et augmentée du livre Dites stop à vos acouphènes de Philippe Barraqué parait en avril aux éditions Guy Trédaniel.

Toutes les avancées scientifiques et les thérapies les plus récentes pour traiter vos bruits auditifs. Un livre indispensable pour obtenir des résultats positifs sur vos acouphènes et votre hyperacousie.

  • Avez-vous essayé la thérapie sonore anti-acouphènes de Philippe Barraqué, musicothérapeute, créateur de la méthode Stop Acouphènes? - C'est le moment idéal : www.stop-acouphenes.fr
C2019. Blog des acouphéniens | Tous droits réservés

Partager cet article

Repost0
8 mars 2018 4 08 /03 /mars /2018 15:23

Les recherches sur la thérapie génique suscitent beaucoup d'espoir ces dernières années que ce soit pour les parents d'enfants sourds ou pour tous ceux qui sont atteints par la surdité ou les acouphènes. On fait le point avec l'une des pionnières de l'analyse génétique.

L'identification de centaines de gènes a accéléré le développement de traitements capables de réparer l'oreille interne. Environ 1 enfant sur 700 naît avec une surdité profonde ou sévère. Un déficit précoce de l'audition d'origine génétique dans 60 à 80 % des cas. C'est en 1995 à l'Institut Pasteur (Paris) que le premier gène responsable de surdité est isolé. Depuis, plus d'une centaine d'atteintes génétiques responsables d'autant de formes distinctes d'atteintes auditives ont été identifiées. Ces découvertes révolutionnent la recherche et ouvrent la voie au développement de thérapies pour réparer l'oreille interne, au premier rang desquelles la thérapie génique.

«L'audition est un domaine des neurosciences qui doit beaucoup à la génétique. Nous avons pu identifier les mécanismes moléculaires permettant à la cellule sensorielle située dans la cochlée de recevoir le son et de le transformer en un codage électrique qui sera délivré par le nerf auditif au cerveau», décrit le Pr Christine Petit, pionnière de l'analyse génétique des surdités et directrice de l'Unité génétique et physiologie de l'audition à l'Institut Pasteur.

Cette meilleure compréhension du système auditif a permis d'identifier les mécanismes défectueux à l'origine des surdités neurosensorielles. Des formes liées à l'atteinte des cellules sensorielles ou à celle du nerf auditif. L'identification de ces gènes a également permis le développement de modèles sur la souris. «La cochlée de souris et la cochlée humaine sont très semblables. On peut donc raisonnablement s'appuyer sur ces modèles pour identifier les formes de surdité pour lesquelles les thérapies géniques sont les plus prometteuses», explique le Pr Petit.

Dans son laboratoire, la chercheuse travaille à la fabrication de gène-médicament capable de pallier les effets des gènes malades. Fin 2017, elle a démontré que l'injection d'un gène thérapeutique directement dans l'oreille interne de souriceaux permettait de réparer les cellules sensorielles abîmées. Avec une injection à deux semaines, ces animaux sourds profonds ont partiellement retrouvé l'audition et totalement l'équilibre. Aux États-Unis, des chercheurs (université de Kansas City) conçoivent déjà un essai clinique chez l'homme. Il vise à insérer un gène dans les cellules de soutien (un autre type cellulaire présent dans l'oreille interne) pour les forcer à devenir des cellules sensorielles.

Une approche séduisante qui pose de nombreux défis. «La cochlée compte plus de 17.000 cellules sensorielles et toutes différentes les unes des autres. Chaque cellule répond à une fréquence donnée en fonction de sa morphologie et de ses propriétés biophysiques, explique le Pr Petit. Outre la genèse de nouvelles cellules, il faut réussir à restaurer ses connexions avec les cellules de soutien devenues moins nombreuses et les neurones du nerf auditif pour que le message auditif soit correctement codé.»

En parallèle, les thérapies cellulaires fondées sur l'implantation de cellules-souches se profilent et les options pharmacologiques regagnent du terrain. «À l'heure actuelle, seul l'implant cochléaire permet de sortir les enfants sourds profonds du silence. Ces nouvelles thérapies devront donc faire mieux que ces dispositifs», souligne la neurobiologiste. Balbutiante mais bouillonnante de projets, la recherche sur l'audition suscite l'espoir.

Philippe Barraqué, musicothérapeute, musicologue, expert santé

sources: Le Figaro, Institut Pasteur

Partager cet article

Repost0
2 mars 2018 5 02 /03 /mars /2018 00:46

L’enquête Ifop 2018 sur l’audition des français vient de sortir. Cette enquête révèle une progression préoccupante des troubles auditifs, en particulier des acouphènes, chez les jeunes.

82% des personnes interrogées déclarent avoir déjà eu des difficultés à comprendre des conversations lorsqu’il y a du bruit, ce résultat étant particulièrement élevé parmi les personnes de moins de 25 ans, avec 92% de réponses positives. Sur 435 personnes ayant participé à ces tests audio, 352 ont déclaré ressentir une gêne de compréhension dans le bruit et 192 ont indiqué avoir déjà perçu des acouphènes. Toutefois cette gêne reste modérée puisque la note d’évaluation globale ne dépasse pas 4,2/10.

Les personnes interrogées et dépistées considèrent toujours que les acouphènes relèvent d’un problème du système auditif mais une forte proportion de l’ordre de 39% le relie à un trouble associé d’ordre psychologique. Pour une large majorité de répondants, la gêne engendrée par le fait de ressentir des acouphènes peut nuire à la vie sociale, à l’exécution de tâches au quotidien, et impacter sur le moral.  Toutefois, l’enquête Ifop ne portant que sur un échantillon restreint de population, il est difficile d’en tirer des chiffres globaux au niveau national.

Les acouphènes n’en demeurent pas moins un fléau chez les jeunes et les moins jeunes qu’il est nécessaire de prendre en compte dans les programmes de prévention auditive et dans les prises en charge médicales.

Philippe Barraqué, expert santé, musicothérapeute (Université Paris VIII)

Partager cet article

Repost0
27 novembre 2017 1 27 /11 /novembre /2017 16:08
Philippe Barraqué, expert santé, spécialiste de la thérapie sonore anti acouphènes
Philippe Barraqué, créateur des méthodes Stop Acouphènes & Neurostimulation Anti Acouphènes

La recherche scientifique peine à trouver des solutions pour les acouphènes, ces bourdonnements et sifflements qui peuvent très vite devenir obsédants. En attendant le remède miracle, c'est le système D pour "faire avec" mais le mieux c'est encore d'associer plusieurs thérapies de confort anti acouphènes. Une multithérapie qui a de nombreuses vertus sur les oreilles sensibles.

  • Tout d'abord, apprendre à respirer en se centrant sur la respiration abdominale.
  • Pratiquer la cohérence cardiaque en réduisant les cycles d'inspiration et d'expiration à 6 par minute.
  • Associer à ta respiration, la pratique de la méditation. Respirer avec tes acouphènes pour mieux les accepter.
  • Surveiller son alimentation par la nutrithérapie. A éviter en particulier le sel, le glutamate, les excitants comme le café, le thé (et bien sûr les boissons alcoolisées).
  • Commencer un sevrage tabagique.
  • S'inscrire à un cours de yoga ou de tai-ji-chuan.
  • Faire des séances de sophrologie.
  • S'aérer et s'oxygéner dans la nature sans casque sur les oreilles, sans bouchon de protection. SANS!

Des petits plus qui font la différence. A toi de personnaliser ta multithérapie anti acouphènes.

Philippe Barraqué, musicothérapeute, expert santé

- C2017. Le blog des acouphèniens - Tous droits réservés - www.blog-des-acoupheniens.fr

 

Partager cet article

Repost0
9 novembre 2017 4 09 /11 /novembre /2017 13:47

Bourdonnements d'oreilles, sifflements, chuintements, fréquences aiguës continues ou intermittentes, les acouphènes sont des squatters de votre oreille qui polluent votre vie. La thérapie sonore peut vraiment vous débarrasser de ces sons que vous ne supportez plus.

Un papier que l'on froisse, des couverts qui s'entrechoquent, un ballon qui rebondit sur le sol, tout s'amplifie de façon démesurée ; aucun doute, vous souffrez d'hyperacousie : une hypersensibilité au bruit qui se traite par certaines fréquences neuro acoustiques. Avez-vous la phobie du moindre son? Il s'agit certainement de misophonie, un trouble que les thérapies cognitives et comportementales soulagent efficacement.

Des troubles auditifs qui apparaissent après plusieurs heures passées sur votre ordinateur, des acouphènes qui se manifestent après une utilisation intensive du portable et de la wifi, ou à proximité d'une ligne à haute tension, d'une antenne-relai de téléphonie mobile, vous êtes assurément sensible aux ondes et aux champs électromagnétiques. Il existe des solutions peu coûteuses pour y remédier.

Vous aimez écouter la musique à fond et vous soumettez vos tympans aux décibels de votre mp3 et aux mégabasses des concerts, attention aux dommages collatéraux sur vos oreilles et aux risques de surdité précoce! Les techniques d'habituation  par la thérapie sonore sont recommandées pour réduire les effets des traumatismes auditifs.

Enfin, vous souffrez d'une pathologie chronique ou vous êtes malentendant, vous suivez un traitement médicamenteux avec pour effets secondaires des acouphènes, des vertiges, des pertes auditives et vous cherchez des thérapies de confort, des conseils, du bien-être. Vous trouverez sur ce site toute l'aide et l'expertise nécessaire pour venir à bout de vos problèmes d'audition : www.stop-acouphenes.fr

Philippe Barraqué, expert santé, créateur de la méthode Stop Acouphènes

C2017 - Blog des acouphéniens - Tous droits réservés

Partager cet article

Repost0
7 novembre 2017 2 07 /11 /novembre /2017 02:16

La recherche génétique avance sur la relation entre les acouphènes, la déficience auditive et la mutation  de certains gènes au niveau des cellules ciliées de l’oreille interne et celles du cortex auditif.

 

Nous possédons une centaine de gènes dédiés à l’audition avec pour chacun une mission bien spécifique.

  • Quelques exemples de gènes de l’audition : Claudin-9 (protéine protectrice des cellules sensorielles de l’oreille), Loxhd1 (fonctionnement des cellules ciliées de l’oreille interne), SLC26A5 (protéine des cellules ciliées de la cochlée). Gènes mutants associés à la déficience auditive : DFNA1 (surdité aux fréquences graves), SLC17A8 (pertes auditives aux hautes fréquences), etc.

Certains contiennent des protéines qui protègent les cellules sensorielles. Il y a dans certains cas, une prédisposition génétique aux acouphènes et à la surdité à cause de l’absence d’une ou plusieurs de ces protéines indispensables au bon fonctionnement de l’oreille. La thérapie par les cellules souches ouvre en cela une voie d’avenir notamment en cas de mutation génétique entraînant une sénescence auditive.*

 

Philippe Barraqué musicothérapeute, musicologue, expert santé

 

  • La référence en thérapie sonore anti acouphènes : www.stop-acouphenes.fr
  • CD Neurostimulation Anti Acouphènes (innovant et efficace), CD Stop Acouphènes (recommandé par des ORL), CD Sophro Acouphènes (une séance de sophrologie), Thérapie sonore aux fréquences de vos acouphènes (une thérapie sonore personnalisée), Coaching Stop Acouphènes par tél. et Skype (les conseils d'un expert).

*extrait de l'ouvrage Dites stop à vos acouphènes, Philippe Barraqué, éditions J.Lyon (groupe Guy Trédaniel éditeur)

 

c2017 Tous droits réservés - Le blog des acouphéniens - Reproduction interdite

Partager cet article

Repost0
27 avril 2017 4 27 /04 /avril /2017 15:16

Les acouphènes sont un marché porteur tant pour les fabricants de prothèse que pour les méthodes anti-acouphènes. Comment sélectionner les meilleurs thérapies au plus juste prix. Philippe Barraqué, musicothérapeute et expert santé, vous conseille.

  • Le premier conseil, c'est consulter votre ORL et faire un bilan auditif complet. Rendez également une petite visite à votre dentiste afin de vérifier vos dents, en particulier leur alignement ainsi que les amalgames dentaires et les dents de sagesse.
  • Le second conseil que je puisse vous donner, c'est qu'il est tout à fait possible d'obtenir un soulagement appréciable pour vos bruits auditifs sans débourser d'importantes sommes d'argent. Ainsi, des patients ont attiré dernièrement mon attention sur les pratiques pour le moins étonnantes d'une orthophoniste française qui propose des sessions pour "guérir" les acouphènes et l'hyperacousie pour un coût exorbitant entre 6000 et 12000 euros. Sa méthode s'avère être un "mix" de différentes techniques de thérapies holistiques qui n'apportent rien d'innovants sur le plan thérapeutique.
  • Le troisième conseil est simple. Avant de vous rendre dans un centre spécialisé dans le traitement des acouphènes, procurez vous des CD de thérapie sonore. J'insiste bien des CD, et non des téléchargements Mp3 qui ne restituent pas, à cause de leur format compressé, toutes les fréquences neuro-acoustiques dont vous aurez besoin. Ecoutez-les avec un bon casque quotidiennement pendant une durée de six mois. Peu à peu, le processus d'habituation du cortex auditif se mettra en place et diminuera vos acouphènes.
  • Quatrième conseil, dans toutes les pathologies chroniques, ce sont les "petits plus" thérapeutiques associés à un nouveau mode de vie saine, qui sont les plus payants à long terme. Prenez du temps pour vous. Faites des séances d'ostéopathie, de sophrologie, de relaxation, de méditation, de yoga. Prenez des compléments alimentaires et manger bio, de préférence végétarien.
  • Cinquième conseil, utilisez des outils technologiques et de bien-être pour améliorer votre confort auditif : un mini haut parleur d'oreiller qui diffuse des bruits thérapeutiques, une fontaine d'intérieur, un diffuseur d'huiles essentielles, un ionisateur, etc.
  • Sixième conseil, si vous portez déjà des prothèses auditives, adoptez celles qui ont un générateur de bruits intégrés qui produira un effet masquant et rendra le son continu des acouphènes moins omniprésent.
  • Septième conseil, il est aujourd'hui inutile de se déplacer, il existe des coachings par téléphone qui donnent de très bons résultats pour vivre mieux les acouphènes et l'hyperacousie. Comptez 100 à 200 euros pour bénéficier de ce type de protocole personnalisé.

En résumé, ne cédez jamais aux sirènes de l'illusion, aux fausses bonnes nouvelles qui inondent la toile, mais sachez prêter l'oreille aux conseils de bon sens qui vous sont donnés.

Philippe Barraqué, musicothérapeute, musicologue, expert santé

www.stop-acouphenes.fr

c2017 - Blog des acouphéniens - Tous droits réservés.

Partager cet article

Repost0
27 novembre 2016 7 27 /11 /novembre /2016 02:06

Le traitement des vertiges de Ménière repose sur l’isolement du patient et l’administration de différents médicaments : anti vertigineux, sédatif, anti nausée.

Le traitement de fond vise à prévenir la récidive des vertiges. Il se subdivise en traitements conservateur ou destructeur, médical ou chirurgical, selon qu’ils conservent ou détruisent la fonction vestibulaire de la zone malade.

Les traitements conservateurs ont – schématiquement - pour but de diminuer l’excitabilité du système vestibulaire. Divers médicaments comme les anti histaminergiques, les anti calciques ou vestibuloplégiques sont utilisés par cures de longue durée.

D’autres médicaments visent à diminuer l’hydrops endolymphatique, c'est à dire la dilatation du labyrinthe par sécrétion de l'endolymphe (glycérotone, mannitol, diurétique). Un régime désodé est couramment prescrit. Le traitement du « terrain » doit aussi être pris en compte : discussion avec le patient préparant le malade à mieux accepter sa maladie, traitement anxiolytique, etc.

Les traitements destructeurs ont pour but de détruire les récepteurs vestibulaires (labyrinthectomie chimique ou chirurgicale) ou de sectionner le nerf vestibulaire (neurotomie vestibulaire).

En cas de résistance aux traitements médicaux et la persistance de crises vertigineuses fréquentes, une labyrinthectomie chimique peut être proposée.

Elle est réalisée par des injections intra tympaniques d'un antibiotique ototoxique la gentalline, sous anesthésie locale. Les injections varient selon les sujets entre une à six et doivent être séparées d’un délai temporel d'une semaine. L’audition est totalement préservée.

La destruction des récepteurs vestibulaires dysfonctionnels entraîne la guérison définitive de la maladie vertigineuse. la compensation vestibulaire centrale se met en place dès la première semaine qui suit l’effet de la gentalline.

Ce traitement doit être fait en suivant l’évolution sous vidéonystagmographie et potentiels évoqués otolithiques. L’équitest permet de vérifier la restauration de la fonction d’équilibration. Elle permet la guérison de la maladie vertigineuse.

Blog des acouphéniens - www.blog-des-acoupheniens.fr - Philippe Barraqué - Tous droits réservés

Partager cet article

Repost0
24 avril 2015 5 24 /04 /avril /2015 01:28
Points d'impact des zones cérébrales activant les acouphènes
Points d'impact des zones cérébrales activant les acouphènes

Une étude scientifique publiée dans la revue scientifique Current Biology fait état d’une avancée majeure dans la localisation des acouphènes au niveau du cortex cérébral.

En effet, elle relate que ces signaux corticaux ont été localisés dans le cerveau d’un patient épileptique de 50 ans qui devait bénéficier d’une chirurgie pour traiter son épilepsie résistante à tout traitement médicamenteux. Pour cela, le patient a été mis sous surveillance constante pour dresser le tableau clinique précis de ces crises, grâce à 164 électrodes implantées dans son hémisphère gauche et sur une durée de deux semaines.

Les chercheurs ont ainsi pu comparer les périodes de son activité cérébrale où l’acouphène était en phase aigüe avec celles où elles retournaient à la normale. Ils ont ainsi constaté que le signal acouphénique concernait un ensemble assez étendu de régions cérébrales. Sur la photo de l’hémisphère gauche du patient, on peut en effet constater que les localisations sont multiples et d’intensités différentes. Comme l’a déclaré le Dr Philip Gander de l’Université américaine de l’Iowa, « c’est très rare qu’on puisse suivre un patient, par cette technique d’implantation d’électrodes, qui souffre à la fois d’épilepsie et d’acouphènes. »

Ce qui est particulièrement intéressant, c’est que la méthode d’inhibition résiduelle utilisée par ces médecins pour localiser les acouphènes rappelle en bien des points les effets positifs et inhibants des bruits masquants en thérapie sonore. Les chercheurs ont en effet soumis leur patient à 60 séances courtes de 30 secondes de bruits écoutés au casque. Les acouphènes aigus et constants du patient ont fortement diminué après chaque écoute. Il a suffi alors de comparer l’activité cérébrale avant et après chaque séance pour constater des impacts résiduels dans le cerveau, comme le confirme le Dr William Sedley, co-auteur de la recherche et neuroscientifique à l’Université de Newcastle. Des tracés d’ondes cérébrales et neuronales spécifiques aux acouphènes ont ainsi été déterminés.

On pensait jusque-là que le signal de l’acouphène n’était vraisemblablement émis que par le cortex auditif et on découvre dans cette recherche innovante qu’une proportion très importante de régions du cerveau est impactée par les acouphènes. Mais ce phénomène si étendu est-il aussi développé lors de la survenue des bruits auditifs? Cette expérience clinique effectuée sur un cas unique ne permet pas de le définir. Il n’en reste pas moins vrai que cette découverte valide que le signal acouphénique est avant tout cérébral, que les bruits masquants ont un effet inhibiteur et transitoire sur les acouphènes, même si certains protocoles de thérapie sonore demandent à être réévalués.

Il reste toutefois à déterminer si ce mécanisme neuronal concerne tout type de bruits auditifs ou seulement certains, et surtout de tester cette méthode sur un échantillon représentatif de patients souffrant d’acouphènes et non épileptiques.

Philippe Barraqué, musicothérapeute, docteur en musicologie, expert santé

www.stop-acouphenes.frwww.sophro-acouphenes.fr

Partager cet article

Repost0
Published by Philippe Barraqué Le blog des acouphéniens - dans acouphène audition santé malentendant tinnitus thérapie sonore handicap hyperacousie médecine

Présentation

  • : Le blog des acouphéniens
  • : Acouphènes, hyperacousie, surdité précoce, pollutions technologiques et sonores, vous êtes de plus en plus nombreux à souffrir de bruits auditifs. Ce blog des acouphéniens est fait pour vous.
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Pages

Liens